•  
  • le Patron avant tout

    le Patron avant tout

    La vie et l’impact de Yaakov Yossef Herman
    un pionnier du Judaïsme en Amérique raconté par sa fille
    Rou’hama Shain

    Plus de détails

    commander
    • 23,00 € TTC

    Extrait Le Patron avant tout - Rou'hama Shain

    Extrait de l'Introduction à l’édition française


    Le succès foudroyant qu’a obtenu All for the Boss, à la fois lors de sa publication en anglais, en 1984, et à sa parution en traduction hébraïque, deux ans plus tard (sous le nom Hakol la-Adone hakol) nous a incités à promouvoir sa traduction en langue française. L’importance de la Communauté juive de
    France, en effet, en même temps que l’incontestable renouveau du judaïsme qui s’y manifeste, donnent à penser que Le Patron avant tout y trouvera un écho favorable et apportera, en France également, ce qu’il a apporté ailleurs.
    Ouvrage pétri de judaïsme, non seulement parce que son héros est juif mais parce qu’il est un juif exemplaire, ce n’est pourtant pas un livre d’enseignement. Récit de la vie d’un être d’élite, il diffère cependant des biographies classiques des Rabbanim, tout d’abord peut-être parce que Yaacov-Yossef Herman n’était pas rabbin, mais aussi parce que c’est une femme – sa fille – qui en est l’auteur. Biographie, donc, à caractère autobiographique, et presque chronique familiale, Le Patron avant tout est un genre tout à fait nouveau dans la « littérature judaïque ». Plutôt qu’un exposé ou un récit emphatique, c’est un plongeon dans la vie juive quotidienne.
    Loin d’être un document statique, tableau figé d’un personnage déjà accompli, déjà au faîte de la grandeur et déjà saint, la biographie de Yaacov-Yossef Herman suit une progression qui correspond bien à la vie. Celui que les juifs de Jérusalem ont accueilli en 1939, en se soufflant à l’oreille qu’il s’agissait du « ‘Hafetz-‘Hayim »  d’Amérique, était loin d’être prédestiné à porterce titre, lorsqu’il avait à  se défendre contre les logeurs qui voulaient l’exploiter, à l’âge où les autres enfants commencent seulement à s’initier à la vie de la Yechiva et à l’étude… Mais par un travail personnel, il a récupéré toutes les valeurs de la Yechiva et sa progression constante n’a qu’un secret : cette simple vérité qu’énoncent nos Sages, selon laquelle « une mitsva entraîne une autre mitsva ». Toute sa vie se résume à cela : un simple juif qui surmonte difficulté, épreuve après épreuve, qui n’attend de personne d’autre que lui-même de changer la face du monde, peut se révéler, dans son pays, la figure de proue du judaïsme de son époque. Et c’est là, à coup sûr, l’un des messages essentiels contenu dans le livre : chaque juif, à sa lecture, se sent interpellé…

    DeTitreCommentaire
    Sarah T. marquant Il y a beaucoup à apprendre du Rav Hermann, surtout dans sa avodat Hachem, dans un pays sans racine spirituelle; et bien après sa lecture ce livre nous suit encore...! à lire et à re-lire
    Sarah. Le patron avant tout Alors ce livre, c’est le meilleur! il est si bien écrit, le rav est tellement attachant, le cadre aussi varie de l'Amérique, à l'Europe pour finir en Israël. On rit, on pleure, on sourit. j'ai tant aimé ce rav que je m'étais promis de nommer mon premier fils comme lui : Yaacov Yossef. mais cela ne s'est pas fait car comme nous disent nos sages lorsque le père nomme son fils, c'est l'esprit divin qui le guide.(en plus il faut nommer le père, le beau-père, j'avais oublié ce "grand" détail...) mais en tout cas c'est pour vous dire que le personnage est unique ! On a tant à apprendre de lui, c'est un phare!

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

    Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...
    30 autres produits dans la même catégorie :
    facebook